Partition

Cette recherche part du constat que le terme musical de «partition» a été investi, dès le tournant du 20e siècle, et de manière s’accroît au cours des dernières décennies, par d’autres disciplines artistiques, au premier rang desquelles le théâtre, la performance et la danse.

Objectif de ce travail de recherche a été de questionner les tenants et les aboutissants, aussi bien pratiques que théoriques, de cet emprunt lexical, et de retracer l’histoire de son émergence et ses devenirs dans le champ des arts de la scène aux 20e et 21e siècles. Porté par une équipe associant des théoriciens et des praticiens, juniors et seniors, appartenant aux champs de la musique, du théâtre, de la littérature, de la danse et de la performance, le projet Partition (s) s’est structuré en trois grandes phases de recherche:

La première, intitulée «approche graphique» a abordé la partition en tant qu’objet notationnel, c’est-à-dire, engageant des pratiques spécifiques d’écriture et de lecture, questionnée dans une perspective critique et comparatiste.

La seconde, appelée «approche intermédiale» a interrogé la partition en tant qu’instrument de composition et outil de diffusion, se trouve à la croisée de techniques d’écriture et de pratiques artistiques hétérogènes, que l’objet-partition contribue à mettre en relation autant qu’il est le fruit de leurs relations.

La troisième, intitulée «approche acteur» s’est attachée à la façon dont le rôle et le statut de l’interprète sont modifiés, ou déplacés par l’objet et / ou le concept de partition, mais aussi, de réfléchir aux renouvellements de vocabulaire que ces mutations appellent.

Chercheuse principale
Julie Sermon
Responsable de la Recherche
Yvane Chapuis
Chercheur.euse.s invité.e.s
Antonia Baehr, artiste chorégraphique, Vincent Barras, professeur en histoire de la médecine - Université de Lausanne, spécialiste de la poésie sonore, Clarisse Bardiot, maître de conférences, chercheure associée - CNRS, Stéphanie Beghain, comédienne, Olivier Blättler, assistant de recherche, comédien, Stéphane Bouquet, écrivain, scénariste et critique de cinéma, Olivier Cadiot, écrivain, dramaturge, traducteur, Rémy Campos, historien de la musique, responsable de la Recherche - Haute Ecole de Musique de Genève (HEM), Aude Chollet, comédienne (diplômée Manufacture 2012), musicienne, Rodolphe Congé, comédien, musicien, Nicolas Doutey, auteur, traducteur, docteur en Littérature française - Université Paris-Sorbonne IV, Alexis Forestier, metteur en scène, comédien, musicien, Bastien Gallet, philosophe et écrivain, Oscar Gómez-Mata, comédien, metteur en scène, intervenant Manufacture, Tomas Gonzalez, comédien (diplômé Manufacture 2012), metteur en scène, Myriam Gourfink, artiste chorégraphique, François Gremaud, metteur en scène, intervenant Manufacture, Julia Gros de Gasquett, maître de conférence en études théâtrales - Université Paris 3-Sorbonne Nouvelle, Sébastien Grosset, écrivain, François Hiffler, performeur, fondateur de Grand Magasin, Christian Indermühle, maître-ass. en histoire des théologies, des institutions et des imaginaires chrétiens, Université de Lausanne, Sophie Jacotot, post-doctorante au CRAL- EHESS, docteure en histoire - Université Paris I, Myrto Katsiki, danseuse et chercheure