Transmission 2013
Atelier - La Manufacture - Haute école des arts de la scène, Lausanne (CH)

Pratique de l’improvisation

Processus d’improvisation: performance et action située, des sciences sociales aux pratiques artistiques.

Ce projet transdisciplinaire élabore une démarche réflexive, critique et collaborative, entre sciences sociales et pratiques artistiques (arts vivants, musique et cinéma).

Il interroge le rôle que joue le modèle de l’improvisation, comme processus de création, dans l’action située et dans la performance. Le projet est une collaboration entre la Manufacture, la Haute école d’art et de design de Genève (HEAD), l’Ecole cantonale d’art de Lausanne (ECAL) et la Haute école de musique de Lausanne (HEMU).

Repartant des analyses prévues en sciences sociales sur l’improvisation dans différents types d’interactions (conversations, états d’urgence, trafics routiers par exemple), il s’agit de comprendre comment ces analyses se réfèrent aux pratiques artistiques de l’improvisation pour rendre intelligibles leurs procédures d’interprétation. Parallèlement, l’ambition de ce projet est d’utiliser ces théories des sciences sociales pour appréhender le déroulement du processus de création.

La première année, la recherche s’est articulée autour de quatre ateliers-laboratoires dirigés par un artiste et conduits dans chaque école avec des étudiants en Bachelor.

La deuxième année, l’atelier-laboratoire a été commun aux quatre écoles et a donné lieu à une forme collective sur laquelle s’est focalisé les chercheurs.

Frédéric Plazy
Directeur de la Manufacture, Haute école des arts de la scène (requérant)
François Bovier
Professeur-chercheur, ECAL (co-requérant)
Claire de Ribaupierre
Docteur es Lettres, dramaturge, intervenante Manufacture (co-requérante)
Angelika Güsewell
Responsable Ra&D, HEMU, musicienne, chercheuse en psychologie (co-requérante)
Serge Margel
Philosophe, enseignant en esthétique du cinéma, HEAD (chercheur principal)

Dates